J’adore et je collectionne le « Milk Glass »

Depuis quelques temps, j’ai commencé à collectionner toutes sortes de pots et de récipients de « Milk Glass » de différentes formes. Ce verre d’une blanc laiteux m’inspire et, chaque fois que je cours les ventes de garage ou les encans, je jette un œil afin d’agrandir ma collection. J’ai donc voulu vous transmettre ma passion en vous présentant ce produit, mais aussi en vous proposant un arrangement décoratif pour votre table lors de vos réceptions du printemps. Sortez votre belle vaisselle et décorez avec des pots de « Milk Glass » !

DSC_0543

Un bref historique

Ce verre, qui a la couleur du lait (d’où le nom « Milk Glass »), peut être opaque ou translucide, d’un blanc laiteux ou coloré. Il s’agit d’un verre soufflé que l’on retrouve sous une grande variété de formes et de couleurs comme le bleu, le rose, le jaune, le brun, le noir et, bien sûr, le blanc. D’abord créé à Venise, au 16e siècle, ce verre a été baptisé « verre d’Opale » par des fabricants de verre du 19e siècle. Le verre de lait, ou « Milk Glass », est un nom qui lui a été attribué récemment. C’est grâce à un opacifiant, comme du dioxyde d’étain ou de la cendre osseuse, que l’on obtient cette teinte unique de verre.

Le verre de lait était très populaire à la fin du siècle, et ce sous plusieurs formes : vaisselle décorative, lampes, vases, bijoux de costume, etc. Certaines pièces créées expressément pour des familles riches de la période Dorée (Gilded Age) sont d’ailleurs reconnues pour leur forme délicate et leur beauté hors du commun. Toutefois, les pièces retrouvées de l’époque de la Grande Dépression (1930-1940) ne sont pas aussi travaillées. Il n’en reste pas moins qu’une des plus célèbres œuvres en verre d’opale reste les quatre visages de l’horloge de cabine d’informations au Grand Terminal Central de Manhattan.

Bien que magnifiques et semblables, tous les objets en verre blanc ne sont pas appelés « Milk Glass ». En fait, plusieurs sociétés utilisaient un nom qui leur était propre pour parler de leur produit. Chacune définissait leur blanc de manière différente et parlait de l’opacité de leur verre aussi différemment. C’est à cause de ces nombreuses « versions » qu’il existe plus types de verre blanc.

La compagnie Fenton est reconnue pour être l’une des championnes du « Milk Glass ». Son modèle de verre blanc est agrémenté de plusieurs couleurs. L’un des modèles que l’on retrouve le plus souvent est teinté d’un vert menthe pâle.

La compagnie MacBeth Evans, quant à elle, utilisait un verre blanc plus mince qui, dans les premières années de production, avait souvent une teinte opalescente. Elle a produit, entre autres, l’American Sweetheart et le Petalware, mais aussi le Creamax et l’Ivrene, d’une couleur beige plus crémeuse. Ces modèles ont été produits entre les années 1940 et 1950 et sont malheureusement moins célèbres que ceux datant de la Grande Dépression.

De son côté, la compagnie Ancre Gageant a créé le verre blanc utilisé pour produire plusieurs lignes. Ces pièces sont blanches, mais pas aussi opaques ni aussi lourdes que les modèles les plus populaires.

La compagnie Westmoreland, elle, était l’une des expertes du « Milk Glass ». Son verre était d’un blanc solide, souvent agrémenté de fruits, d’oiseux ou de fleurs. C’est chez cette compagnie que l’on retrouve le modèle de Raisin Lambrissé, ce verre complexe façonné en relief présentant des raisins et des feuilles avec un pourtour perlé.

Le nom de « Platonite » donné au verre blanc vient de la compagnie Hazel Atlasa. On parlait aussi de verre d’Opale, de Whiteware et de Milkwhite.

Le verre d’Indiana est le modèle le plus souvent en vente dans les magasins d’occasion ou dans les ventes de garage. Il a été produit en plusieurs modèles entre les années 1950 et 1970. Au Québec, c’est principalement ce verre que l’on retrouve.

Que vous préfériez le verre blanc solide de Westmoreland ou le translucide de MacBeth Evans, une vaste gamme de styles et de décorations est offerte en matière de verre blanc. Qu’il s’agisse de Platonite, de Monax ou de Creamax, les modèles de « Milk Glass » sont si beaux que vous voudrez les collectionner tous !

Créez un centre de table invitant !

Lorsque vous choisirez vos fleurs, essayez de sélectionner une seule et même teinte. Même si, de nos jours, les modèles de fleurs sont très différents, la gamme de couleurs reste généralement similaire. Pour ce projet, j’ai choisi des fleurs blanches teintées de vert, mais je n’ai pas hésité à choisir différentes sortes de fleurs : tulipes, pivoines, roses et fleurs des champs.

Choisissez ensuite des chandelles de plusieurs grandeurs et déposez-les dans les différents récipients. Dans le centre de la table, placez des pots en créant une symétrie intéressante tout en respectant la forme, la grosseur et la grandeur de vos vases et de vos récipients. Déposez les fleurs dans les pots de votre choix en gardant en tête l’idée de symétrie. Disposez-les de manière à ce que les hauteurs et les formes des fleurs s’agencent bien. Si des tiges sont trop longues, coupez-les simplement à la hauteur désirée à l’aide de pinces coupantes.

DSC_0540

La verdure dans les pots plus larges

Matériel

Boule de styromousse verte 5po (12.7 cm) (Le diamètre peut varier selon la grosseur de vos pots.) Tige de métal Couteau coupant Mousse verte florale Pinces coupantes DSC_0731

Préparation

À l’aide du couteau coupant, coupez la boule de styromousse en deux. Placez ensuite l’une des deux moitiés dans le récipient en positionnant le côté rond sur le dessus. Avec vos pinces coupantes, taillez des petits bouts d’environ 3po (8 cm) de long dans les tiges en métal. Déposez de la mousse verte sur le dessus de la boule de styromousse, puis fixez-la à l’aide de vos petits bouts de tiges, que vous plierez en forme de U. Mettez-en ici et là en piquant à travers la mousse jusqu’à la boule de styromousse. Répétez ce procédé dans plusieurs autres pots et déposez-les sur le centre de votre table.

Ce projet facile à réaliser est aussi très beau en guise de présentation. À la fin de votre soirée, déposez vos pots sur une jolie tablette pour les conserver ou placez-les bien en vue pour décorer votre bibliothèque !

Quelques informations dans cette chronique ont été prises sur l’encyclopédie Wikipédia et sur EBay.

Voici quelques sites à visiter pour en savoir plus sur le Milk Glass

DSC_0544

http://www.nmgcs.org http://westmorelandglassclub.org http://www.collectorsweekly.com/glassware/milk-glass

Commentaires